Il n'y a pas de hasard, que des rendez-vous...
Il n'y a pas de hasard, que des rendez-vous...

Les fois où l’on se questionne sur sa légitimité

20 juillet 2015

 

Régulièrement, je reçois des personnes voulant devenir thérapeute mais ne sachant pas comment s’y prendre.

Elles ne sont pas sûres que leur don soit suffisant pour faire face à tous les possibles auxquels on pourrait les confronter ; en faire un métier rémunéré laisse à penser que la prestation que l’on propose soit efficace dans la majorité des cas mais aussi que l’on saura attirer une clientèle suffisante. Et bien souvent, ces personnes cheminent sur la même route par laquelle je suis passée : on se questionne sur le fait d’avoir des diplômes en la matière, de suivre des formations pour s’assurer que l’on soit ou que l’on devienne des thérapeutes compétents. D’abord cela nous rassure sur nos propres capacités et on se convainc que cela rassurera nos futurs clients ou patients ou consultants, dans ce métier où le nombre de praticiens est aussi vaste que l’espace législatif qui le régit !

 

Je me suis moi-même questionnée sur le fait de passer mes diplômes en Reiki. Parce que bien évidemment, un diplôme en magnétisme ça court moins les rues ! Toutefois, j’ai tenté de comprendre longuement à l’époque où se situait la différence. On m’expliqua que le magnétiseur utilisait ses propres énergies pour recharger ses patients et qu’en « échange » il avait tendance à absorber les maux de ceux-ci, d’où le fait que bon nombre d’entre eux utilisaient trucs et astuces pour s’éviter de tomber malade comme boire un verre d’eau après, se laver les mains, faire des prières etc…Et il est vrai que j’ai pu constater que certaines personnes douées de capacités (couper le feu, soigner les verrues) avaient tendance à développer des masses corporelles inexpliquées (au départ bénigne) ou tombaient dans des états de fatigue, ressentaient des douleurs (articulaires, osseuses et en premier lieu dans les mains, poignets…).

Alors que le praticien Reiki aurait lui la faculté de n’être qu’un canal énergétique, transmettant par le biais de ses mains ou de son corps l’Énergie Universelle (le Ki) qui nous entoure, sans offrir la sienne à ses patients. De fait, il n’aurait aucun symptôme ou maladie provenant des soins qu’il octroie, il conserverait son bon état de santé et émotionnel, aucune fatigue et aucune pollution énergétique appartenant au soigné. Mais par quel tour de passe-passe l’un et pas l’autre se retrouverait épargné ? On vous explique que le magnétiseur ne sait pas ce qu’il fait, c’est de naissance ou c’est une faculté qu’il a souhaité développer et que le second, lui, a été formé pour éviter de se rendre malade à soigner les autres. En outre, la différence résiderait dans le fait que tout le monde peut apprendre le Reiki et donc que tout le monde peut soigner autrui en suivant ces stages.

 

J’ai donc débuté ma quête pour savoir si je magnétisais et risquais de m’épuiser à terme en en faisant mon métier. Sans certitude, j’ai compris que je soignais selon le modèle du Reiki, oui mais voilà je n’ai pas suivi les nombreux stages et heures de pratique et peut-être cela me fera-t-il défaut, peut-être que mon absence de diplôme me portera préjudice ?

C’est alors qu’il s’est produit 2 choses, la première c’est que j’ai donné un soin à ma Flamme Jumelle « au feeling », en écoutant mes ressentis et qu’après cette séance, une Maître Reiki m’a fait part de son point de vue. Je lui ai décrit ce que j’avais vécu avant le soin et sa réponse a été la suivante :

« Je dirai que tu as eu une expérience spirituelle de la guérison par l'apposition des mains proche du Reiki car tu t’es connectée à lui par le cœur et par ton don d'empathie tu as fais l'expérience de la guérison par l'énergie. Ce don empathique te permet de ressentir les zones à magnétiser. En plus, tu en as reçu pour toi car tu t’es soignée en même temps : le magnétisme c'est ton énergie que tu dépenses alors que le Reiki tu fais circuler l'énergie divine et tout le monde en profite, pas de fatigue, ni d'épuisement. » Puis elle a complété son discours en me conseillant quoi faire si je souhaitais faire un soin directement à la personne (sans savoir que tel avait été le cas quelques heures avant).

Là, j’ai été fort troublée à la fois par les conseils précis et par les endroits du corps à traiter. Elle citait les emplacements où j’avais positionné mes mains, je me suis donc surprise à constater que sans formation mais en écoutant simplement mon Cœur, j’étais capable de pratiquer spontanément ce que elle avait appris par théorie. Quant aux conseils donnés, j’avoue être restée interdite face à tout cela : « nettoyer la pièce avant chaque soin (encens et bougie), certains symboles peuvent t’aider à le guérir ou à te centrer sur le soin, te nettoyer toi aussi en méditant et en ouvrant ton chakra du coeur - visualise toi en face de toi, et ouvre ton chakra du cœur comme une fleur de lotus blanche et envoie un rayon or et rose lumineux à ta visualisation pour que ton Aura s'amplifie. » Je me suis dit que j’avais été chanceuse de ne l’avoir su qu’après car je me serais sans doute perdue dans ces conseils théoriques, à tenter de visualiser des choses qui ne me parlaient pas du tout à l’époque.

Aujourd’hui, je les comprends mieux mais je reste dans l’idée qu’il est plus juste de suivre son Cœur, c’est-à-dire son Amour Universel (pour autrui) et son intuition. Toutefois, je tiens à préciser que ce dernier conseil a bien été donné par cette Maître Reiki en question : « Suis ton instinct et transmets-lui ton Amour ».

 

La seconde chose qui m’a influencée à ne pas passer ces diplômes, c’est lorsque je me suis renseignée à divers reprises et endroits pour faire ces stages. Le constat était le même, le coût financier était très important aussi élevé que le nombre de règles et pratiques à suivre et enfin, le contenu des apprentissages correspondait aux théories et pratiques que mes propres Guides m’avaient transmis dans mes rêves, mes visions et autres expériences spirituelles. Payer pour avoir un bout de papier à encadrer qui dirait la même chose que ce que je savais déjà sonnait comme une aberration mais surtout cela revenait à dire que je donnais moins de crédit à mes initiations spirituelles (car impalpables, invisibles, non entendables par tous et non « diplômables » !) qu’à une formation terrestre. Ce qui me semblait un comble !

 

J’ai ensuite eu le loisir d’étudier le Reiki et ce que j’en ai lu rejoignait cette dernière pensée ci-dessus. Au fond pour moi, ce qu’est aujourd’hui le Reiki dans des pays occidentaux relève d’une déviation du principe de base. Un homme japonais qui cherche à vivre l’expérience du Christ, de la guérison par les mains, il se perd dans sa vie, en lui, dans la nature puis finit au bout de 21 jours (et un nombre incalculable d’années précédant cette dernière quête) par recevoir la révélation, ce qu’on pourrait appeler la connexion avec sa partie Divine. De retour à une vie plus « normale », il décide de soigner les gens gracieusement grâce à cette révélation et de l’enseigner à qui le souhaite (toujours gracieusement, on imaginera cependant un système de troc ou de vie communautaire pour qu’il puisse en vivre). De là, certains initiés ont voulu répandre cette méthode (bien leur en a pris), notamment aux Etats-Unis et aujourd’hui non seulement c’est devenu une vraie manne commerciale mais en plus on a figé dans le marbre son expérience (les fameux 21 jours au bout desquels il a eu la révélation sont devenus les 21 jours de pratique obligatoire avant de pouvoir passer le degré d’initiation supérieur). L’humain est parfois si rationnel et rationnalisant…

Pourquoi ne pas en avoir plutôt déduit que chacun pouvait aller à la quête de son Moi Intérieur et de son Moi Supérieur, chacun ayant un immense potentiel s’il s’y connectait et ensuite le transmettait avec altruisme ?

Je vois venir les plus agacés d’entre vous : « Et toi, alors ? Pourquoi tu fais payer ? » J'ai appris entre temps que comme les musiciens, les peintres et autres artistes nous avons un don ou des mains "dotées" ; un don qui mérite autant que le leur d'être payé (ou en tout cas de recevoir en échange pour une situation dans la réciprocité) et qu'il n'y a rien de mal à cela, contrairement à bien des croyances populaires, que c'est à nous de trouver une justesse dans notre façon de le faire et la valeur qu'on lui donne.

Un autre surenchérira à son tour : « oui mais tu proposes bien d’initier les gens à leur don ? » Justement, je ne détaille pas cette prestation car il s’agit d’un accompagnement de longue haleine, et qu’en réalité cette prestation est une aide à la découverte de soi et de ses potentiels et que les initiés qui l’ont choisie acceptent aussi de voir leur vie bouger, de bouleverser leurs habitudes et leurs croyances et que je ne propose pas un stage prétendant qu’en 2 jours chacun sera capable de se soigner ou de soigner autrui. Loin du compte ! L'humilité est une clé essentielle à ce stade.

Un dernier « mais » dans la salle ? « Mais tu proposes quand même des stages et des ateliers de médecine énergétique…»  C’est exact ! Sauf que je précise bien qu’il s’agit d’initiation, non de formation, et que ce ne sont que des clés pour comprendre comment cela fonctionne, quelles sont les portes d’entrée énergétiques de notre corps et qu’est-ce qui le justifie…Je propose à chacun, simplement, de tenter de ressentir des mouvements énergétiques sur le corps d’une personne, pas qu’ils pourront la guérir. Humilité encore, et graine en devenir de l'auto-guérison avant tout.

Je ne prétends surtout pas une chose c’est qu’il existerait une méthode indiscutable, point par point, pour faire d’un être lambda un guérisseur, ou qu’il existe une façon de procéder générale et applicable à tout le monde sans distinction ou un protocole applicable suivant le type de maladie.

Je n’invite personne à suivre de manière disciplinée ce que dit une méthode, sans aller plus loin, même si je reconnais que cela peut être suffisant (au praticien comme au patient)...Les gens ne se leurrent-ils pas avec le Reiki (ou encore bien d’autres pratiques et/ou praticiens) ? Je me demande combien sortent de ces stages satisfaits et le restent dans le temps, combien poursuivent leur recherche spirituelle...?

 

De mon point de vue (qui n’engage que moi), le principe essentiel qui régit tout et toute chose est : l'Amour, le Cœur pur. Pas des protocoles ou des règles ! A mon sens, s’il doit y en avoir une seule c'est celle d'ÉCOUTER SON CŒUR ET DE LE SUIVRE. On me rétorque souvent que c'est dur ! Je n’ai jamais bien compris pourquoi, pour moi c'est une telle évidence que je me suis toujours demandée comment on pouvait faire autrement.

 

Il me semblait de plus en plus évident et frustrant que je ne collais pas aux règles ni aux catégories, pas plus dans ce milieu ésotérique ou spirituel (pourtant selon moi sans barrière) que dans le milieu terrestre…J’aurais aimé ne prendre et apprendre que ce qui me parlait à cet instant T, que ce qui me construisait dans ma pratique, suivre mon cœur…Mais une autre partie de moi répétait inlassablement que je devais faire l’effort de me plier à tel ou tel fonctionnement si je voulais me former ou me diplômer ! La barbe quoi !

Du coup, sur mon chemin on m’a même parlé d’une formation qui s’appelait le Reiki Chamane de Crystal. Très beau nom, interpellant, me parlant. J’ai approfondi et au final, ça m’a juste fait penser à de la médecine énergétique associée à de la lithothérapie ! ;-)

Le côté chamane se trouvait dans le fait de pratiquer la médecine par rapport à son animal totem et ensuite au travers des 4 éléments. Le côté crystal/cristal existait car ils parlaient d'avoir du cristal de roche, du quartz rose et 7 pierres de couleurs (pour les 7 chakras sans doute)...Jusque là…Rien de neuf sous le soleil pour moi. En revanche, j'ai vu qu'il y avait 15 symboles dans ce Reiki-là et des psaumes de guérison qui fonctionnent dans l'espace-temps, ça ça m'intéresserait. Sauf que je me suis emballée pour la seconde partie et que j’ai découvert une initiation de ce type divulguée sur le net (en anglais) et son symbole associé, j'ai été déçue, il faut bien l’avouer. Rien d’hallucinant ou transcendant ou d’inaccessible. Et quand je mets le maigre livret d’initiation, son contenu et le symbole (trouvable avec un peu de logique) face au prix demandé, je me dis qu’il y a inadéquation. Je suis comme dérangée par ces méthodes.

 

En fait, je trouve que c'est comme donné un code d'Amour (dans le sens code de la route). Je me dis en écoutant son Cœur, on a accès à tout ça. Et si je prends mon exemple, en ce qui me concerne, je n’ai rien inventé ni cherché ; l'animal totem est venu (grâce à quelqu'un d'ailleurs qui m'en a fait cadeau sans le savoir), il suffit juste d’entendre le message bien que je reconnaisse que j'aurais pu passer à côté. Idem, pour les chakras, j’ai laissé venir…

En fait, je suis partisante du « self knowledge », je suis assez convaincue que si l’on est à l'écoute de son Âme et de son Cœur, ça se passe tout seul. Ensuite, on peut demander de l'aide ou des initiations directement à ses Guides ou aux Anges et on les reçoit, il n’est pas toujours nécessaire de codifier tout ça...

Je me rends bien compte que j'ai du mal à faire passer aux gens ce message qui dit que chacun est détenteur de sa vérité, de la Vérité.

Certains ne comprennent pas que je ne veuille pas ou ne peux pas leur dévoiler leur sceau divin, d’autres refusent d'entendre que je ne leur divulguerai pas leur mission de vie (que c'est à eux de la trouver mais surtout de la vivre) et quand j'invite mes consultants à noter leurs rêves, à s'écouter, à arrêter de faire les sourds et les aveugles avec leur problème de vie, à demander de l'aide aux cristaux comme aux Anges et bien ils le font difficilement et préfèrent que je règle tous leurs problèmes en 3 séances (ce que je ne peux pas faire !) Mais ce n’est pas simple. Moi-même ma quête de légitimité ne s’est pas arrêtée là, le Reiki n’a été qu’une étape parmi tant d’autres…

 

J’ai aussi voulu aller voir de près le Dr Luc Bodin et sa méthode Ho’oponopono puis me former auprès de Marie-Lise Labonté avec sa méthode de Libération des Cuirasses. Les prix (prohibitifs) et l’organisation que cela me demandait, les sacrifices que cela aurait occasionnés dans ma vie m’ont fait réfléchir à deux fois. Mes Anges m’ont accompagnée et n’ont cessé de me souffler : toujours ce problème de légitimité ? Hé oui ! Ils avaient raison, je n’avais toujours pas dépassé ce fait. Voulais-je apprendre des nouveautés ou voulais-je me rassurer ? Je n’arrivais décidément pas à m’autoriser à pratiquer ma médecine comme je le ressentais, comme je le recevais, comme mes Guides me l’initiaient.

Je m’excusais auprès d’un employeur pour n’avoir « que » des dons de naissance. Avec le temps, j’ai découvert grâce à mes Anges que j’avais déjà accès à bien des connaissances et que ces formations auxquelles j’avais renoncé n’auraient pas répondu à mes attentes, ni dans ma façon de pratiquer ni dans l’apport que je souhaitais en retirer ni me donner une légitimité ! C’EST AU FOND DE MOI, EN MOI, que je devais la trouver.

Si seulement on pouvait s’accorder à nous-mêmes la légitimité qu’on cherche ailleurs, dans les yeux des autres ou dans des diplômes (et celle qui vous le dit en a 8 en stock qui lui servent peu au quotidien)…

Pourtant, on est toujours en quête (et c’est une démarche louable) de nouvelles formations, de nouveaux apports, de nouvelles connaissances et initiations, et en ce qui me concerne il m’arrive aussi de chercher des explications ou des informations « terrestres » à celles que l’on m’envoie du céleste.

Alors je tempèrerai mes écrits par cette phrase, très belle, qu’un jour Mél (la créatrice de mon Mandella et de mon attrape-rêve Lakota) m’a offerte :

 

"Faire les choses comme elles nous parlent c'est bien car cela permet de canaliser au mieux dans la pratique les différentes énergies selon la vérité de notre cœur, la sincérité permettant de se connecter à l'intention. Reste que la théorie sert à comprendre ce que l'on fait pour comprendre le sens et la portée des actes."

Rédiger un commentaire

Commentaires

  • Evelyne (samedi, 06. juin 2020 18:14)

    Bonjour,
    Tout à fait par hasard, mais comme on sait toutes les deux qu'il n'y a pas de hasard mais que de belles rencontres qui nous font progresser ou répondre à nos interpellations du moment, je vous donne un bonjour et un remerciement pour les réponses que j'ai trouvées dans vos propos, je me suis tellement retrouvée dans votre parcours (dates!), je suis thérapeute en devenir, autoentreprise que j'ai du résilier, manque à trouver une place légitime dans ce que je fais et ce que je suis, toujours en quête de formations pour être encore plus crédible !, c'est stupide ! on est déjà..bref une problématique existentielle avec la dernière de mes 3 enfants qui prend toute ma vie et qui est d'ailleurs le centre de tout et mon orientation sur ma mission de vie, votre parcours avec les enfants adolescents m'a beaucoup intéresse, je suis toujours en quête de réponses pour ma fille persuadée qu'elle est une enfant indigo, moi même je le suis, je pense....vous parlez aussi de FJ, sujet qui est à l'ordre du jour car j'ai aussi la certitude de l'avoir rencontré...je me forme actuellement au reiki par correspondance, j'étais entrain de douter de cette formation car les maître préconisent l'initiation en direct et que le reste ne vaut rien..du coup je doutais à nouveau d'une formation que j'avais prise et qui encore une fois ne conforterait pas ma légitimité...j'ai trouvé certains de vos constats et pour moi qui font échos à mes interrogations, je suis ravie et rassurée...merci en tout cas d'exister...

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

actualités

Soin énergétique guidé du moment

 

Libération des mémoires karmiques

pour s'alléger autant que possible

 

METTRE EN OEUVRE

 

Nouvel article publié

 

L'expérience de

l'Amour Absolu

 

LIRE

 

Dernières vidéos publiées

 

2 vidéos sur le changement d'axe des Noeuds Lunaires

 

Noeud Nord en Gémeaux

Noeud Sud en Sagittaire

 

VOIR

        Contactez-moi

Sandra BURNIER

Sallanches - Haute-Savoie - France

Email : sb@therapeute-energie.fr

Utilisez mon formulaire de contact

 

On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux.

 

Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité.

 

La terre nous en apprend plus long sur nous que tous les livres. Parce qu'elle nous résiste. L'homme se découvre quand il se mesure avec l'obstacle.

 

Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible.

 

Antoine de Saint-Exupéry

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Sandra BURNIER - Therapeute energie

Appel

Email

Plan d'accès